Le mot du président

Bdesarnauts

La nouvelle année  et la prochaine réception des élèves avocats de la promotion Latifa Ibn ZLATEN   me donnent l’occasion, comme je m’y étais engagé au début de mon mandat, à  rendre compte de notre action et  de la situation de notre école sur les  sujets suivants :



La  restructuration de notre école

L’engagement immédiat d’une démarche qualité, la réorganisation complète des tâches, l’embauche  d’un nouveau Directeur général, notre confrère honoraire  Bruno Camille, d’un nouveau Directeur des études,  notre confrère DURAND RAUCHER, et de deux salariées ont porté leurs fruits et se traduisent  par un très significatif redressement financier de notre école.

 Ce  redressement  n’aurait pas été possible sans les efforts  constants d’une  équipe  motivée et enthousiaste disposant enfin, par l’accroissement de nos ressources, de moyens matériels  adaptés  aux besoins  de notre école.



La Politique de Formation

Dans le cadre de la politique d’amélioration des qualités  pédagogiques  de nos intervenants, nous avons pris la décision  de souscrire au bénéfice de chacun des formateurs un abonnement aux divers modules en ligne élaborés par le Conseil National Des Barreaux  portant sur   « la formation des formateurs »      

Un effort particulier a été mis sur le caractère pratique de la formation dispensée aux  élèves avocats  par des formateurs appelés à privilégier la mise en œuvre d’ateliers avec  mise en situation. La rencontre en début d’exercice du  Président de l’école et du Directeur des études avec chacun des formateurs référents  et l’examen des fiches d’évaluation par les élèves avocats de chaque intervenant en cours d’année  favorise  la poursuite de l’atteinte de l’objectif d’une formation avant tout  professionnelle et non théorique. 

L’école a choisi de compléter  ces ateliers  pratiques par une augmentation sensible du nombre de modules de formations en ligne  émanant du CNB et mis à disposition des élèves avocats et des confrères. Elle a également décidé de convenir d’un partenariat avec deux fournisseurs  pour promouvoir,  à des tarifs avantageux, des formations en ligne de qualité, notamment au profit des confrères installés dans des barreaux du ressort  de l’école éloignés de Toulouse.

En matière de formation continue  on observe une offre plus étendue de présentation de thèmes pratiques par des intervenants spécialisés  qui se traduit  déjà dans  une hausse  sensible de la fréquentation. Enfin l’organisation annuelle de notre  université d’été et d’une formation décentralisée à  l’étranger (à Venise l’an dernier et  à  Séville en mars 2019) suscite l’intérêt d’un nombre croissant de confrères installés  dans  notre région et au-delà du ressort territorial de notre école.

Loin de nous satisfaire de ces premiers résultats, l’effort entrepris doit être poursuivi et implique une évaluation permanente de notre travail, la prise en compte des critiques formulées, l’évaluation  et  la remise en question de nos pratiques chaque fois qu’elles s’avèrent ne pas remplir l‘objectif d’une formation de qualité adaptée aux besoins du public.

 

Notre  projet Immobilier  

Au début de notre mandat la recherche, de nouveaux locaux plus proches du centre-ville  nous paraissait prioritaire.  Dans l’attente de la prochaine décision de notre Conseil d’administration, cette priorité est susceptible d’être remise en question au vu des éléments suivants :

Notre école ne peut en l’état  trouver acquéreur des locaux actuels  à un prix compatible avec le  montant important du capital restant à rembourser sur le  prêt initial d’acquisition.

L’offre de locaux conformes à nos besoins en centre-ville est  très faible et les prix du marché sont dissuasifs.

Une nouvelle configuration des locaux  est de nature à  les adapter à nos besoins, à titre d’exemple notre  salle de conférence est désormais beaucoup plus  fonctionnelle grâce à l’installation récente  de plusieurs  téléviseurs  améliorant la visibilité des intervenants et des supports  pédagogiques

Le quartier des Récollets qui est  à proximité du Palais de justice et de la Maison de l’Avocat  est beaucoup plus attractif, il va être restructuré par la Commune de Toulouse et a déjà attiré l’Ordre  régional des Experts comptables et plus récemment la  Chambre Régionale des Notaires.

Décider en dépit de ces éléments de maintenir le projet de déménagement de notre école impliquerait  la poursuite  pendant encore  plusieurs années de la politique entreprise depuis deux exercices d’augmentation régulière de nos fonds propres. Cette décision relève du Conseil d’ Administration et sera portée à votre connaissance avant la fin du premier trimestre 2019.



Les  lauriers obtenus par nos élèves avocats

Il nous parait naturel de saluer le dynamisme des élèves  avocats  qui font honneur à notre école par l’obtention  de nombreux prix par ces derniers.

                      A PARIS  le premier prix  du jury du concours «  projets innovants »organisé entre les 11 écoles d’avocats par le Conseil National du Barreau après l’obtention l’an dernier du Prix du public à BORDEAUX à ce même concours.

                      A BUDAPEST le premier prix de la Francophonie  du concours d’éloquence.

                      A  LYON le premier prix des OLYMPIADES, épreuves sportives organisées par l’école de LYON qui avait invité les  délégations des 11 écoles d’élèves avocats. 

Ces distinctions sont autant d’encouragements à poursuivre nos efforts. Nous veillerons à vous rendre compte régulièrement de notre action,  à vous assurer dès maintenant de la forte détermination de l’équipe des confrères et des salariés du centre à répondre à ces nombreux défis .Nous vous adressons au nom de notre école  nos meilleurs vœux.

Bertrand DESARNAUTS
Ancien Bâtonnier
Président de l’Ecole des Avocats Sud-Ouest Pyrénées